Retraite dans un Ashram au Pérou

Retraite: Moment de solitude ou méditation intense?

retraite pérou

Va chercher au fond de toi cette force, amour intérieur loin de la materialité, là ou la vie n’est qu’un concept. Voilà, voilà…

Un concept certes, mais pas mal ficelé! A mon sens, cette « Retraite » ressemble beaucoup à un bon moyen de se faire des tunes pour le proprio qui nous la joue chef de village!

Bon là j’ai fait un petit tour dans un Ashram sur a côte péruvienne. Le tout pour 15$ par jour, ce qui, ici, n’est pas donné!! Je sais bien que vu de l’Europe c’est cadeau. mais je t’assure que pas du tout là-bas!!

Oui c’est un prix d’amis car en plus d’avoir la chance de dormir dans une cabane en terre type mini-temple éclairé à la bougie, d’utiliser les “baños” à la sciure, la douche froide (quand il y a de l’eau!), me voilà en 2 temps 3 mouvements commis de cuisine chez Krishna de 9h à 13h30.

“Entends tu les clochettes tintinnabuler??”

retraite pérouJ’ai envie de dire: “le début du Bonheur!”. C’est la base du volontariat! Dans ce monde où Krishna est roi. Tu laves, tu coupes, tu mélanges tes salades à la main, tu fais mijoter le tout dans des grands chaudrons. Et puis quand tout est fin prêt (arroz mixto et bouillie diverses), on rempli des petites coupelles pour donner à manger à Krishna.

C’est alors, qu’on sonne les petites clochettes et c’est parti! Surtout ne t’avise pas de goûter la nourriture avant ce petit rituel, toi simple mortel impure. Sur les murs de la cuisine je peux travailler mon espagnol en lisant les tablettes qui te rappellent comment prendre pleinement conscience du plaisir de faire ces gestes simples de la vie. C’est un rappel pour purifier ton âme le tout en cuisinant et évidemment tout en méditant ton acte.

Et là, bah je me sens surtout crevée!! Je jette de temps à autre un coup d’oeil à la pendule en espérant que c’est bientôt la fin. Prête pour une petite sieste!

Le soir, la journée s’achève avec la nuit tombée, après la méditation du soir à 19h30. Une vie saine quoi!

Une Journée bien remplie pour une retraite!!!

Bien trop pour moi!!…

♥ Le début de mon expérience méditative… Je suis un peu en décalage horaires.

Car non, la journée n’a pas commencée à 9h, ni à 7h lors du cours de YOGA destiné aux volontaires, mais à 4h!!!

Et oui, grand moment méditatif au son des tambourins. Tu répètes donc des phrases. Un mixte entre espagnol et langage hindou. Enfin t’essais. Ou pas…

Moi, j’essaie surtout de rester éveillée. Le bon truc, c’est que quand tu fermes les yeux et tu piques du nez, ça a l’air très profond. C’est vrai que mon attention s’arrête plus sur la dégaine de mes compères de prière: inspiration mi -bouddhiste pour le bas (genre bout de drap en guise de fut) et mi -péruvien avec le bon gilet en Alpaga rouge imprimé lamas. Bien souvent avec un petit bonnet à nattes typique! Parce que même dans le désert il fait pas chaud à 4h du mat!

♥ Le cours de YOGA en mode mystique/ polyglotte.

Après multiples fou rires intérieurs, le calvaire s’achève!! On a 30 minutes pour faire un petit somme.  Et au réveil, le fameux cours de Yoga mené par l’un des volontaires américain, dans un espagnol improbable. Mais vu l’heure, qu’à cela ne tienne, on s’étire dans tous les sens.

Après tout ces efforts, physiques et mentaux, on a le droit au “desayuno”.

retraite pérou
Salutation au soleil… si tu veux t’exercer!

♥ Reprise des forces… ou le supplice continu.

retraite pérouLà tu vas chercher ta gamelle en fer et tes couverts puis tu fais la queue pour te régaler de bouillie, fruits secs, un liquide marron  appelé “mate” et bien d’autres mets dont il difficile d’identifier l’origine. A la fin, un type en tenue orange et petit chignon sur le dessus du crâne passe avec un plateau en fer pour t’offrir des restes. Je ne sais pas, j’hésite…

Là encore, on ne se sert pas soi-même! Ce gentil garçon prend lui même des petites poignées de bouffe et les déposent avec ses petits doigts bien pures dans ton assiette: hummmmmmm! Tous ces moments vont sans dire s’accompagner de nos amies les mouches qui lorgnent sur la bouffe depuis le moment de la conception du festin. Festin dont on nous indique le top départ avec un autre petit coup de clochette. Et là comme par magie, tout le monde sort de sa cachette et se raboule autour de la grande table.

Une retraite de 4 jours: Vais- tenir le coup???

retraite pérouLe Ashram, j’ai signé pour 4 jours. Mais dès le premier jour j’ai senti que l’exercice n’allait pas être des plus simples. Il me faudrait beaucoup de patience, pour mener une vie, comment dire: sans vie.

Le grand Manitou, lui, est au point dans son rôle de GO au club Med. Il sort sont grand tableau blanc en début de semaine pour attitrer leurs tâches de la semaine aux membres permanents (ceux qui restent genre très longtemps). Une fois tout ça terminé, il tournicote dans son lieu magique.

Le Ashram bien que donnant directement sur la plage semble pourtant vivre hors de la culture péruvienne. Les seuls Péruviens présents dans le Ashram sont là comme à eurodisney pour y prendre des photos. Ils viennent  pour le visiter à la journée suivant un tour organisé par l’un des membre.

Il faut quand même bien avouer, que le temple entouré de ces petites cahutes ornées de fleurs de lotus, oeil ou pieds géants, attire l’attention au milieu de nulle part.

« Tout vient à point à qui sait attendre » ou tire-toi vite de là!

Dernière étape avant ma fuite, me relier à internet. Là, mes nouveaux amis du temple m’indiquent le chemin à suivre pour rejoindre la “ville” la plus proche à 30 min en moto taxi. 3 sol la course. Puis il me faudra prendre un collectivo (taxi qui regroupe plusieurs personnes allant dans la même direction pour 1,50 sol.

J’arrive donc  dans un “locoturio” et là l’exercice de grande patience reprend. Heureusement j’ai appris à méditer. Mais bizarrement je m’excite un peu devant ma page fb qui charge à la vitesse de l’éclair!

Mais non, se connecter à internet avec un ordinateur n’est pas toujours tâche facile! Après 2h j’ai enfin pu envoyé un SOS à mes 2 amies, Marie et Audrey qui remontent vers Lima.  Je lis qu’elles arrivent le lendemain, je prends donc une décision radicale après 2 jours de travail acharné: Je quitte le Ashram!!!

La route de la délivrance!

retraite pérou Je les rejoins avant de me perdre définitivement au milieu de mon jardin extraordinaire. De retour au bercail j’annonce la nouvelle. Normalement ils te remboursent pas les jours payés mais là j’invoque qu’en plus leur bouffe m’a rendu malade (véridique!) et avec un grand sourire on me rend mes 42 soles. Petite victoire intérieure!

Alors, je remballe mon sac et je saute dans le premier moto-taxi qui passe. Il me dépose sur le bord du chemin où est censé passer le bus. J’achète 3 morceaux pain pour la route dans la petite échoppe qui est juste là. C’est à ce moment que le vendeur, un petit monsieur qui voit que je ne pète pas le feu, me cueille des herbes digestives dans son potager. Il me précise que c’est pour que je me soigne arrivée à Lima! Je réalise, que son herbe magique est en fait de la menthe 🙂 Mais j’ai trouvé l’intention bien mignonne, et en plus j’adore les infusions. C’est peut être psychologique mais ça m’a fait un bien fou ma petite boisson 😉

Finalement, le bus passe. OUF! Je m’installe bien calée au fond. La seule place restante. Je me glisse comme je peux sous le siège du passager de devant allongé à 180°. Lui il a l’air plutôt confort.Puis,  1h30 plus tard j’arrive enfin à Lima, libérée!!!

« Philosophie sans vie, n’est qu’un puit de l’esprit. »

♦ Bon, pour rester objective: J’avais retrouvé le premier jour, Joana, une copine rencontrée au Chili quelques semaines auparavant. Elle a passée une semaine au Ashram et a adoré!!! Elle aurait même aimé y passer plus de temps. Je n’étais peut être pas encore prête à ce moment de ma vie à vivre ce genre d’expérience…

@ destination perdue, Pérou

♦ T’es tu déjà retrouvée dans une atmosphère qui te mettait si mal à l’aise qu’elle t’a donné envie de t’enfuir?

♦ Peux-tu me dire dans les commentaires, si tu aimerais tenter ce genre d’expérience?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Retraite dans un Ashram au Pérou

  • 4 janvier 2017 at 17 h 10 min
    Permalink

    ce serait pas à l’Eco Truly Park à Chancay? ^^
    Je me suis souvent dit que j’aimerais le visiter parce que ça fait vraiment déco de film mais avec la patience que j’ai je tiendrais pas plus qu’une nuit 😛

    Reply
    • 8 janvier 2017 at 13 h 12 min
      Permalink

      Salut Leslie, Je viens de vérifier sur google car je t’avoue que je n’avais absolument pas retenu le nom de cet endroit féerique 😉 Et bien , au vu des images et quelques vidéos youtube que je viens de regarder, il semble bien que oui!!!!!! Tu viens de retrouver l’info, au cas où j’aurais envie de retenter l’expérience 😉 (ou si d’autres le souhaite!)
      Le décor c’est effectivement ces petites baraques en terre cuite ou truc du genre hehe. Mais confort sommaire pour y vivre!!! Tu peux y faire un tour, mais je te conseille d’y aller avec une copine, histoire d’avoir quelqu’un avec qui te marrer. Parce que les gens sont vraiment gentil mais trop ambiance de dépressif à mon goût. Après je n’ai peut être pas eu de chance sur la sélection de mon petit groupe cette semaine là!
      Comme je le dis à la fin de l’article, j’ai une copine qui a vraiment adoré. Elle est super joyeuse comme fille dans la vie donc je ne mets pas de côté l’hypothèse que c’est moi qui n’étais peut être pas dans l’humeur du moment… Sinon si tu vis au Pérou (j’ai été faire un tour sur ton blog 😉 que je trouve top!) Vas y pour visiter comme les péruviens et si ça te plait retournes-y faire une retraite. Où fais toi juste une nuit. Le volontariat n’est pas obligatoire. Tu paies la nuit un peu plus cher et du coup tu es complètement libre de ton emploi du temps. 🙂 Dis-moi si jamais tu y vas, je suis curieuse d’avoir ton retour 🙂

      Reply

Laisser un commentaire

3 clés pour partir sans plus attendre - Ebook offert !
x