Inde: Que faire pendant 4 jours à Hampi ?

hampi

Hampi est une ville du Karnataka au centre de l’Inde et au milieu de nulle part. Caractérisée par de nombreuses ruines, c’est aussi un lieu apaisant au milieu de la nature de l’autre côté de la rivière. Je prends un bus de nuit pour me rendre de Goa à Hampi. C’est une copine rencontrée à Delhi qui m’a conseillée d’y aller. Je suis partie sans trop savoir combien de jours j’allais y rester. Au final j’y ai passé 4 jours. Tu pourras y rester juste 2 jours si tu voyage en mode TGV. Moi j’aime beaucoup traîner en voyage. J’ai rencontré pas mal de backpacker qui avaient choisi cette destination pour se poser plusieurs semaines au milieu de la campagne indienne.

♥ Arrivée à “Hampi Bazaar”

Je suis donc arrivée à Hampi un dimanche avec le levé du soleil. A peine descendue du bus que tous les rikshaws te tombent dessus. Au cas où comme moi tu n’as rien prévu, je te conseille de reprendre ton souffle avant d’en suivre un. 

hampi

 

Je demande d’abord aux autres voyageurs dans quel coin ils comptent se rendre. La plupart partent prendre un petit bateau sur la rivière en contre bas pour loger de l’autre côté du site archéologique. 

Je décide de suivre le groupe. Finalement on se dirige à pieds vers le petit embarcadère en bas des marches qui longent la rivière.

Là, le spectacle commence. D’abord les premiers temples. Quelques personnes à l’entrée et les vaches qui déambulent. A l’approche des marches, sur la droite tu aperçois la boule rouge du soleil qui émerge  derrière les palmiers. Les couleurs du matin sont douces. Les indiens arrivent avec leurs petits sacs ou baluchons en se brossant les dents parfois ou un peigne à la main.

hampi

hampi

Au loin  tu vois les enfants se baigner et sauter depuis les gros rochers peints dans l’eau.

hampi

hampi

 

Et puis la beauté des couleurs des saris étendus sur les marches pour sécher. Un sari est long de 5 mètres. Ça te donne une idée de l’invasion de couleurs, c’est magnifique. Les femmes se coiffent. Les cheveux des enfants sont noués en petites couettes pour les filles, bien plaqué à l’eau pour les garçons.

 

hampi

hampi

hampi

 

Les gens s’approchent de moi et me demandent de les prendre en photo. Soit les enfants, soit en famille, ou en couple. J’adore ce moment, où sans se comprendre, on se comprend quand même, juste en échange des sourires. Répéter mon prénom les fait rire. Chacun essaie son petit mot d’anglais , et puis on se sert la main.

 

hampi

 

Le premier bateau démarre à 7h30, un peu avant le départ, Lakshmi, l’éléphant sacré de la ville qui en fait réside dans le grand temple Virupaksha, vient faire sa toilette. C’est l’attraction et tout le monde s’approche pour le regarder. Le voir descendre l’escalier et marcher le long de la rivière au milieu de tout ça, c’était tellement inattendu pour moi ce matin.

hampi

hampi

Finalement le premier bateau arrive. Je paie 50 Rs pour faire la traversée avec mon sacs. C’est seulement 20 Rs entre 10h et 17h. En revanche si tu as ton gros sac à dos ce sera 10 Rs de plus.

Il faut aussi savoir que le bateau démarre lorsqu’il y a assez de passagers. Et que le nombre « assez » est très variable selon les jours, l’heure, le conducteur. Le dernier bateau est à 17h30.

hampi

hampi

♥ De l’autre côté de la rivière : Virupapur Gaddi !

De l’autre côté il s’agit maintenant de trouver un lieu où dormir. Je n’ai pas envie de me promener des heures avec mon sac à dos trop lourd, pour changer. Je m’arrête dans la première Guest House que je visite: Sasi. Au choix, soit une chambre “cellule” avec « salle de bain » à 600 Rs, soit des chambres type “cellule” tout court – 4 murs, un lit, un ventilateur – avec douche et toilettes communes à 200 Rs. J’aime la vue sur la rivière et le coin salon où on peut manger assis par terre. C’est vrai que les chambres sont tout ce qu’il y a de plus simple mais ça reste propre. Dehors, deux, trois cafards, mais t’es en Inde hein, il ne faut pas t’attendre à voir disparaître la faune locale dans une chambre à 2,50€ !! Enfin franchement j’y suis resté 4 nuits et j’ai très bien dormi. Le ventilateur à fond car en cette fin avril, il commence à faire bien chaud dans le sud de l’Inde. On avoisine les 40°C !! Et puis tu n’as pas la clim partout bien que tu la trouves dans beaucoup d’endroits.

Juste à côté en continuant sur le premier chemin à droite en montant de l’embarcadère (grand mot), j’ai découvert par la suite qu’il y avait une autre guest house presque identique mais que je trouve plus sympa dans son agencement. Et le petit jardin intérieur est plus vert. Et toujours avec la vue sur la rivière.

hampi

hampi

Pour manger j’aime bien aller juste à côté dans  un petit resto. Tu le reconnaîtras si tu t’y rends, il y a plein de dessins énormes peints sur les murs. Tu trouveras vite, tout le monde y va 😉 Sinon, je multiplie les tentatives de bouffe de rue. Je prends mon petit déjeuner au gars qui passe avec sa mobylette le matin, pour 20 Rs, je me fais couper un ananas à l’étalage de fruits … Mon ventre résiste plutôt bien à l’Inde depuis le début, donc je commence à tenter plus de trucs.

Revenons à Hampi,qu’est ce qu’on y fait quand on kiffe visiter ?? Ou pas …

hampi

Alors de ce côté de la rivière généralement tous les voyageurs louent un scooter pour faire le tour des champs. C’est très vert avec de nombreux palmiers. Tu passes aussi souvent devant un champ de bananier. Personnellement je ne sais toujours pas conduire de scooter mais je me suis fait balader avec ma copine chinoise, Fairy, c’est son nom, que j’avais rencontré dans le bus.  Notre premier stop, « les chutes » . Je mets des guillemets car comme souvent en Asie on appelle chutes, trois rochers avec de l’eau qui coule par dessus. En revanche il y avait suffisamment d’eau dans la rivière pour nager et même pour plonger.

hampi

J’ai passé beaucoup de temps à discuter et jouer avec les enfants. Leur jeu favori, de soutirer de la thune ou te vendre une noix de coco. Mais il sont trop marrants. 

Franchement j’ai passé un super moment et on a bien rigolé. J’ai même fini par acheter ma noix de coco !! Je n’ai pas eu à me forcer, j’adore ça l’eau de coco ! Et puis 30 Rs … Dès que je repars en voyage mon esprit se met en mode local et parfois tu négocies même pour des miettes. Très vite j’ai une notion de l’argent en monnaie locale, mais c’est vrai que rapporter à l’euro, c’est bien dérisoire.

Pour info 1€ = 80 Rs

  hampi  

Ensuite, tu peux reprendre ton scooter pour te diriger vers le lac Sanapur mais là, nous n’avons pas trouvé le lieu pour se baigner. Le soir d’autres touristes m’expliques qu’il fallait prendre les petites embarcations traditionnelles rondes. Puis on te conduit dans une partie du lac où tu as une sorte de petite plage privée. Dans la description ça paraît paradisiaque. Mais je me méfie toujours du goût des autres, en voyage particulièrement. Je me rends compte à la longue que chacun à des attentes et des visions du voyage tellement différentes. Ce qui vaut pour l’un n’est pas nécessairement vrai pour l’autre.

hampi

hampi

La suite de notre balade , c’est à travers les champs et les petits villages. On s’arrêtera au Monkey Temple / Temple d’Hanuman 575 marches, histoire de se remettre un peu en jambes sous 40 degrés !!! Evidemment n’oublie pas de quoi te couvrir les épaules et les jambe. Moi j’emmène toujours un grand foulard assez long pour m’en faire une jupe.

hampi

hampi

Comme d’habitude sur les lieux touristiques indiens, il faut prévoir dans ton emploi du temps un petit créneau selfie ! Les Indiens sont friands de se prendre en photo avec les occidentaux. Du coup tu les enchaines … encore une petite dizaine en quelques minutes à peine. J’ai même eu une mémé qui m’a attrapé par le bras pour me tirer et me coller à elle dans le sens de la photo sans prévenir. On ne s’embarrasse pas avec les détails ici !

Si tu veux un truc en Inde, vas y cash, sinon on te passera devant sous le nez … Mais c’est ça l’adaptation: “En Inde, comporte toi comme un indien lol.”

Arrivée en haut du temple , tu as une vue magnifique sur la vallée. Hampi est recouverte de roches qui s’amoncellent de façon étonnante autour de la verdure des champs. J’imagine qu’il y a bien une petite légende derrière tout ça mais je n’ai pas trouvé laquelle.

hampi

hampi

On rentre à l’heure où le soleil se couche. Pour la soirée, je retrouve d’autres voyageurs rencontrés le matin dans ma guest house, on dînent tous ensembles, et on assiste à la séance “cinéma” affalés dans les coussins du petit salon. Le voyage en solo, ne te laisse que rarement des moments de solitude. Ca se vérifie encore ici. 

hampi

hampi

Le lendemain je réalise combien j’aime me réveiller avec la vue sur la rivière, je ne regrette pas mon choix. C’est mon petit luxe au milieu de la simplicité, la beauté de cette vue au réveil. Aujourd’hui je traverse la rivière toujours avec Fairy, pour aller visiter les temples dans la partie de “la ville sacrée” et celle de la “ville royale”. Le site d’Hampi est  répertorié au patrimoine de l’unesco, beaucoup de guste house sont construites du côté “d’Hampi bazaar/ la ville sacrée” mais sont régulièrement fermées et détruites par la suite par les autorités car officiellement c’est un site protégé.

hampi

♥ Visiter “Hampi bazaar” / La ville sacrée

Après avoir chassé les rikshaws et les vendeurs de cartes postales, qui encore une fois te tombent dessus, avant même que tu sois descendu du bateau, on s’arrête pour tester le petit déjeuner de ce côté. J’ai adoré les petits beignets, mais attention c’est bien relevé !! Inutile de te préciser que je ne voyage jamais sans une tablette d’immodium dans la poche !!

hampi

hampi

 

Puis on avance vers le Temple de Vishnu. C’est celui juste au bord de l’eau. La visite du jour s’arrêtera là. On tombe une cérémonie de mariage. Emportée par la musique, les couleurs, la danse, les vas et viens de la foule, je me retrouve à admirer ce balais grandeur nature pendant des heures. Je finis presque par voler la vedette aux mariés avec toujours cette obsession des selfies. Je discute longuement des traditions avec les invités. J’apprends qu’en Inde, le  mari porte une alliance à la main droite. La femme en signe distinctif, elle reçoit un collier. Ici il est alterné entre or, et perles noir. J’apprendrais plus tard au cours d’un de mes voyage en bus qu’il est tout en or au Kérala. Chaque région a sa tradition.

hampi

hampi

J’ai la chance d’être emmené par les filles du mariage pour assister aux rituels de la cérémonie. Le feu, les fleurs, les épreuves de cet hommes représentant les dieux, qui coupe à la machette des noix de coco ou des petits citrons verts qu’on lui lance. Les bracelets de feuilles noués au poignets…

hampi

hampi

hampi

Puis le groupe nous propose de les accompagner pour le repas. Après la cérémonie, nous marchons dans les ruines, les filles posent pour les photos souvenir. C’est la première fois qu’elles visitent l’endroit.Puis derrière, en contrebas, il y a un bâtiment à l’ombre de quelques arbres. Un « buffet » y est servi. Je fais la queue avec mon assiette en métal. Je reçois ma portions de riz, de curry, le pain, une boule sucrée que je ne sais pas trop identifier. Je regarde la technique des indiens pour former à la main de petites boules avec le riz. Mon premier repas à la main ici, je ne m’en suis pas si mal sortie ! Doucement mon assiette se vide. Puis tout le monde part faire la sieste. A l’ombre des arbres pour les hommes, dans le bâtiment pour les femmes.

hampi

hampi

Fairy et moi, nous prenons congé. Avec tout ça, on finit l’après midi par un petit tour à pieds dans les environs. Mais on ne peut pas dire qu’on a de l’énergie à revendre par cette chaleur ! Tu juste la force de s’enfiler un esquimau !!! Nous reprenons le bateau. C’est toujours un test pour la patience. Car tu ne sais jamais quand il va partir !!! On attend qu’il y ait assez de monde. Aujourd’hui il faut 12 personnes, hier seulement 5, ne cherche pas la logique là dedans, il n’y en a pas. Le mieux c’est de prendre les choses comme elles viennent. En attendant tu peux t’asseoir et manger un ananas fraichement coupé … 

 

Le lendemain, on reprend le bateau. Cette fois ci , on a étudié le truc. On sait qu’on peut trouver un rickshaw pour 400Rs la journée. Finalement on paiera le même prix pour 3h. On choisit d’aller visiter deux sites parmi les principaux. Ceux sont aussi ceux pour lesquels il faut payer un droit d’entrée de 500 Rs. Je te déconseille la balades dans les temples à pieds, surtout si il fait super chaud !!

Notre chauffeur nous dépose donc d’abord “Temple Vithala”. Depuis le parking tu peux marcher jusqu’à l’entrée du temple (c’est ce qu’on a fait), ou bien tu peux prendre une petite navette qui te conduit en 2 min pour quelques Rs. Au retour, il faisait tellement chaud , qu’on a choisi cette option. Ce temple d’Hampi est célébre pour son char dans l’entrée tiré par 2 éléphants. Évidemment tout ça c’est en pierres. On se balade à travers les ruines. Et pour changer, tu fais ta petite séance photo avec les indiens … “Bon, ok mais c’est la dernière” : résultat, photo de famille !

hampi

 

hampi

♥ “La ville Royale” , un oasis de verdure ?

Nous  terminerons par un autre ensemble de ruines auquel tu accèdes avec le même ticket que le précédent: “Zenana”. Il regroupe notamment, “elephant stable” et le “lotus Mahal”. J’avoue y être allée en y traînant un peu les pieds. Finalement j’ai trouvé l’architecture et les jardins magnifiques.

hampi

hampi

 

Sur le retour je me rappelle soudain que je n’ai plus de cash pour payer la guest house et le rikshau. Je demande au chauffeur de s’arrêter en chemin à la banque. Malheureusement pour moi les deux guichets sont hors service ! Ca arrive très souvent à Hampi, donc prévois bien assez pour régler tous tes frais. Car en plus tout se paye en cash ici ! De l’autre côté de la rive il n’y a aucun distributeur. Au mieux un gars fais office de change dans son “agence de voyage” avec une petite commission de 3%. Ce fut ma seule solution au final. Mais j’ai dû rallonger mon séjour d’une journée, car je n’avais rien prévu à l’avance pour changer. Je ne pouvais donc pas acheter mon ticket de bus le jour même …

Finalement partir le jour suivant m’a valut une rencontre rocambolesque, parce que sinon ce ne serait pas l’aventure ! Je repars donc d’Hampi avec un vieux Colombien bouddhiste, qui me propose de m’héberger dans sa baraque 5 étoiles, “même 10 étoiles m’avait il dit !” Je te passe les détails mais quand je me suis retrouvée dans la cambrousse dans sa baraque, sans wifi, pleine de bondieuseries qui clignotaient comme un sapin le soir de noël, j’ai à peine pu dormir tellement j’ai flippé.  Bref le lendemain après une visite au temple très atypique, dans cette ville qui néanmoins m’a intriguée, je me suis barrée en courant !! J’ai enchaînée 2 bus et 24h plus tard j’avais rejoins la côte du Kérala. Ouf!! Je vais enfin pouvoir décompresser 🙂

hampi

PS: J’ai appris plus tard dans mon voyage, qu’il y avait un super temple Ganesh et une statue géante de Ganesh à Hampi, tu sais le dieu éléphant. Je pense que si tu passes par là, ça vaut le détour ! Tu peux trouver pas mal d’infos sur tripadvisor concernant les choses à voir à Hampi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 clés pour partir sans plus attendre - Ebook offert !
x