Une vie nomade à vie, c’est possible ?

♥ Il y a maintenant 3 ans et demi

vieJe quittais ma vie d’instit à Seattle pour vivre une aventure dont je ne connaissais encore pas ni la durée, ni la mesure. Je savais que je réalisais un rêve de longue date mais j’avais aussi la peur au ventre. J’étais à la fois excitée de me lancer seule dans un grand voyage à l’inconnu et en même temps j’avais les larmes qui me montaient aux yeux très souvent. Je n’avais aucune idée du pourquoi, du comment. Il fallait juste que j’accepte la transition entre une vie bien remplie, une vie sociale, un travail… au passage à une vie sans aucun plan ou presque. Je repartais de « zéro ».

As-tu déjà ressenti cette ambivalence entre l’envie de renouveau et la peur du changement??? Chez moi, c’est extrême même quand je change de coiffeur j’ai ma petite montée d’angoisse. Alors pour les virages à 360° tu penses bien que ça se passe rarement en douceur.

Je me suis mise à penser: « Mais qu’est ce que tu fais là??? »

restaurant
 » Venice  » restaurant – Meilleur Poké de Montréal

Et j’avais l’impression de tournicoter dans un nouvel environnement, encore « trop familier » pour ressentir l’aventure. J’étais pourtant bien entourée lors de mon premier voyage à Montréal.

Pour moi, surtout en cette période de l’année, c’était un peu comme si j’étais partie en vacances à la fin de l’année scolaire. Je me baladais, je rencontrais des personnes super, je revoyais des amis… mais au fond je n’étais pas encore complètement « partie » à mon sens. Pourtant, j’avais bien mon sac avec ce qu’il restait de ma vie d’avant dedans. Et pas de billet retour. Pas de billet du tout en fait. Car je n’avais rien planifié. J’avais une liste de pays sur un papier mais rien d’autre. Pour me sentir en action, j’ai décidé de réserver mon second billet. Celui pour le Brésil. Hasard du calendrier, mon prochain vol correspondait à la date de la rentrée scolaire. Alors, j’ai fait ma rentrée de voyageuse. Après un mois et demi passé au Québec je me sentais enfin partir pour « l’aventure ». C’est à dire , prête à vivre une histoire  dont je ne connaissais ni la suite ni la fin. Je dois dire que le moment de flottement que je ressens en ces périodes de  » transition », me déstabilisent souvent. Suis-je la seule à me sentir encore indécise tout en sachant au fond de moi, que j’ai fait le bon choix???

 

♥ Presque 4 ans plus tard…

chien de traîneau Je suis encore sur le chemin de cette décision prise en Février 2013. Je suis repartie 3 semaines au Québec en Janvier. Au hasard du voyage, je suis retournée dans certains lieux que j’avais aimé alors, au bord d’un lac chez un ami, dans un restaurant, dans un quartier où j’avais résidé… Cette fois-ci c’était l’hiver. Tout m’a semblé neuf et pourtant soudainement je me surprenais à dire: « En fait, je connais cet endroit ». Ce voyage, m’a fait l’effet d’un cycle qui se termine. Revenir là où tout avait commencé, c’est un peu comme prendre un nouveau départ. Je suis remontée dans l’avion, avec la même sensation que ce 31 juillet 2013.

Et maintenant ?

En quête de sens. Pourquoi??

Voyager oui mais plus seulement!

Après avoir dormi sur des dizaines de canapés, je ressens l’envie d’avoir un chez-moi.

Je ne défais plus mon sac qu’au moment de le refaire.

Mon sac me semble plus lourd à porter même avec deux fois moins de poids. Alors je raccourcis les trajets.

Un sentiment de « déjà vu » qui revient parfois malgré l’envie de garder un oeil neuf à chaque départ.

J’ai toujours envie de découvrir, apprendre, rencontrer mais autrement.

Toujours envie de voyager (la liste de mes envies est encore longue!!!) mais différemment.

Ne dit-on pas que l’amour passion dure 3 ans? 😉

En tout cas tous ces signes sont pour moi le symptôme d’un nouveau départ.

♥ Un besoin d’autre chose.

Je n’ai actuellement aucune certitude sur la destination finale du chemin sur lequel j’avance. Et pourtant je me sens confiante. Je pense que ce sentiment me vient justement de mon expérience vécue en voyage. A de nombreuses reprises, je me suis sentie perdue. Je ne savais pas où j’allais atterrir, je ne savais pas vraiment où j’allais dormir, qui j’allais rencontrer. Mais à chaque fois que je me sentais en perte de contrôle, une occasion extraordinaire s’est présentée, m’emmenant exactement là où je devais aller à cet instant T. C’est certainement la plus grande leçon que m’ait enseigné le voyage: Peu importe le chemin sur lequel tu t’embarques, l’essentiel est d’avancer. Si tu te laisses porter par la vie, elle t’emmène souvent exactement là où tu dois arriver. Ecoute ton instinct, observe le monde qui t’entoure et avance dans la direction qui t’inspire.

Aujourd’hui, c’est un nouveau cycle qui recommence. Je le sens. Et je suis bien curieuse de savoir, dans quel direction le vent va souffler, où mes rêves de voyages vont me faire atterrir. Ici ou ailleurs?

♥ Où vais-je poser ma valise?

vie nomade

 

Comme je l’ai lu récemment :

 » J’ai parfois l’impression d’être comme un oiseau migrateur qui sait et qui sent le moment où il doit partir, mais sans réelle explication. Et même s’il y pouvait envisager tous les risques d’accidents potentiels, rien ne l’empêcherait de voler vers d’autres cieux pour suivre sa voie. Heureusement, l’instinct animal ne se trompe que très rarement et je lui fais particulièrement confiance. » -Daniel Blouin ( Sorties de Zone)

En attendant, je prends plaisir à partager mes carnets de voyage. Te transmettre ces histoires, ces « aventures », ces surprises, qui m’ont étaient donné de vivre à l’occasion ce nouveau départ… 2013- 2017: My Nomad Life Story… que j’avis écrite à l’époque sous le nom de « Lost&Found ».

♦ Et toi à quoi reconnais-tu que tu dois opérer un changement dans ta vie?

♦ Quels sont les signes qui t’indiquent qu’il est temps de sortir de ta zone de confort?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

3 clés pour partir sans plus attendre - Ebook offert !
x