La Costa Verde au Brésil:  Ilha Grande/ Paraty

Je me réveille, tourne la tête vers ma bibliothèque, mon regard se pose sur un des seuls guides de voyage que j’avais acheté lors de mon tour du monde: Le Brésil. Comme je ne suis pas du tout fan du voyage bien ficelé j’y ai à peine jeté un œil lorsque j’étais à Rio mais pour partir faire mon premier périple en bus, sorte de baptême du feu avant les innombrables autres trajets aux heures interminables qui m’attendaient par la suite en Amérique du sud, j’avais tenté d’y trouver 2 ou 3 infos histoire de savoir où aller. Au final j’ai suivi le plan 100% local d’un pote Carioca! Ma bruine Normande ce matin n’est pas sans me rappeler le temps qu’il faisait à Rio ce jour là…

« Mon séjour au Brésil touche à sa fin! Après de multiples hésitations car, oui, ce weekend c’est orageux ! Et ça ne va pas trop avec mon décor idyllique en vue… Je me décide finalement à m’aventurer sur cette petite île dont j’avais tant entendu parler :

→ Ilha Grande, ni voiture, ni banque, juste les plages et moi en quelque sorte.

plage de port de vila do Abraao
plage de vila do Abraao

Après une journée de planification, et oui parfois j’essaie d’être organisée, j’ai éliminé la façon la plus simple de se rendre sur l’île qui consistait aussi à être dans le bus à 5h du mat! Etre matinale étant en totale inadéquation avec mon mode de survie, j’ai donc opté pour une option de voyage plus locale donc moins chère mais aussi moins directe. Cependant le gros avantage, c’est que le tout s’est fait sans aucune réservation en partant à l’arrache à la dernière minute. Juste en vérifiant les horaires de départ des bus au départ de Rio de la station Central de Brazil. Bon j’ai quand même dû me lever à 6h! Prendre le métro et me rendre à la station…

Me voilà partie! Toujours sans parler le portugais, histoire de corser le truc ! Central de BrazilItaguï: Là, millier de bus, tu ne peux pas te tromper, t’es au bon endroit, mais question: « comment savoir quel est ton bus? » surtout, que celui que je cherche, c’est évidemment le petit pas cher, caché derrière la station essence…

Bon, un gentil monsieur finit par m’accompagner voyant que me faire comprendre avec des mots risque d’être un peu long. J’attends donc le petit van, assise sur un mini banc en bois, en espérant vivement que d’autres personnes vont apparaître, histoire de me rassurer sur le fait que je sois bien au bon endroit… Ouf! ça arrive…

Je me fais une copine qui n’a que faire que je ne parle pas portugais. Du coup elle me parle et moi, pendant une heure je hoche la tête et je souris tout en mangeant les petits Pao de quezio (sorte de petits choux fourrés au fromage dont les Brésiliens raffolent au petit déj) qu’elle m’offre.

♥ Note pour plus tard: Le sourire est une langue universelle très utile 🙂

Ensuite je m’endors tout le long du trajet, mais heureusement elle me réveille pour me prévenir qu’on est arrivé là où je dois changer de bus. Elle explique au chauffeur que je ne parle pas portugais, du coup il me dépose juste devant l’arrêt à Itaguï .

Un type me montre alors un bus qui part immédiatement, hop je saute dedans. Puis, plus tard, il me fera signe de descendre là où je dois prendre le bateau pour Ilha Grande. Les Brésiliens sont vraiment supers attentionnés! D’Itaguï je vais jusqu’à Conceiçao de Jacarei : Pas sûr que ça t’évoque grand-chose, mais crois moi, tout ça sur un petit post-it et le tour est joué pour arriver à destination !

♥ Un de mes meilleurs conseils en voyage si tu ne parles pas la langue du pays d’ailleurs: Fais-toi écrire toutes tes destinations en langue locale sur un post-it par quelqu’un du coin avant de partir! Si tu connais personne il y a toujours Google translate ou Reverso , deux potes de voyage bien utiles pour t’aider à la traduction 😉 et crois moi, il y a pas mal d’endroits notamment en Amérique du sud où tu seras bien content de ne pas avoir à sortir ton smartphone pour montrer l’adresse où tu souhaites te rendre.

Mon post-it de voyage
Mon post-it de voyage

Le bateau prévu était à 11h30 et là il est déjà midi. Mais une fois encore, je n’ai pas le temps de m’en faire! On vient à ma rencontre pour me proposer un Fast boat (bateau rapide qui met 15 min au lieu d’une heure), parfait ! Je vais même mettre moins de temps que prévu 🙂

boat-ilha-grande

Finalement j’aurais mis 3h à rejoindre l’île, ce qui n’est plutôt pas mal ! Et le tout sans me lever aux aurores. Et ça c’était essentiel.

 

L’île est un petit paradis, je me suis pris une chambre réservée sur Rbn’B dans une maison sur la plage où je loge avec un couple de Chiliens très sympa.

ilha-grande

Ils me feront découvrir au resto, la Mocaqua, spécialité brésilienne à base de riz, lait de coco, crevettes…

La nuit, des lumières multicolores éclairent les plages et les ruelles, on boit des caïpirinha les pieds dans l’eau, bercé par la salsa, dans les petits bars qui longent la plage.

Le jour c’est balade à travers la « rain forest » sur la partie montagneuse de l’île pour regagner les plus belles plages: Praìa Julia, palmas, Pouso, Lopez Mendes (le sable y est si fin qu’il couine sous les pieds). 2 à 3 heures de marche rien qu’à ‘aller et il faut pas mal crapahuter, mais la vue est magnifique au sommet de la forêt.

J’ai eu la chance de rencontrer Lulu qui garde la maison où je loge et elle me trimbale partout. Les sentiers ne sont donc pas difficiles à trouver.

bresil-ilha-grande-plage

bresil-ilha-grande-plage-3

bresil-ilha-grande-plage-2

Pour en voir un peu plus, le deuxième jour je me décide pour une balade en bateau autour de l’île, grand soleil qui s’accorde parfaitement avec cette journée.

Finalement à refaire, je me dis qu’il vaut mieux prendre un petit taxi boat sur la plage de vila do Abraao et te faire amener par la mer sur les plages quasi désertes, sans chercher à tout voir mais à profiter de moments plus intimes qui gardent le charme de l’île sauvage du bout du monde et pas la sensation de te faire une journée à aquaboulevard!

taxi-boat

bresil

♥ En résumé l’avantage c’est que si t’en a marre du mode solo Robinson tu peux rencontrer plein de gens sympas avec la sortie bateau, l’inconvénient c’est qu’il y en a plein d’autres bateaux, avec donc plein de gens sympas qui rencontrent aussi plein de gens sympas… donc il faut aimer la foule et se baigner au milieu des palmes et des frittes flottantes.

→ Dernière étape Paraty:

petit village pavé entre mer et forêt. Pour la petite histoire, les pierres qui pavent la ville, seraient celles apportées par les bateaux au temps des conquêtes, qu’ils déchargeaient ensuite à leur arrivée pour remplir les cales d’or au retour.

paraty-canaux

Ici tout est romanesque et romantique, des églises, aux canaux, en passant par les ruelles colorées, les lourdes portes en bois, les calèches et le son des sabots des chevaux sur les pavés, des orchestres aux coins des rues. Ce weekend c’était en plus le festival de la photo à Paraty, il y avait des grands formats partout en ville. Un vrai coup de cœur dans ce voyage! »

foot-plage-paraty

paraty-eglise-et-caleches

paraty-festival-photo

paraty-marchand-de-rue

paraty-plage

paraty-portes

paraty

paraty-ruelle

paraty-rue-pavee

 

♦ Et toi où aimerais- tu aller au Brésil?

♦ Si tu connais déjà le Brésil, y a t-il des endroits que tu recommandes?  Je suis curieuse de connaître ton avis et pourquoi pas de suivre tes conseils pour un autre séjour dans ce pays gigantesque et magnifique! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !Recherches utilisées pour trouver cet articleCosta verde: Ilha grande Paraty

Laisser un commentaire

3 clés pour partir sans plus attendre - Ebook offert !
x